?

Log in

voyageur, Orolaunum

Remarques préliminaires

Le but de ces pages sera de me permettre de rassembler, sous le regard du public, des informations et mes reflexions relatives à la religion des Gaulois surtout durant le principat. Ma perspective est nourrie d'une sincère adhésion aux dieux immortels — ou, pour être plus précis, d'une ouverture à leur providence constante.

Tous ceux qui voudraient honorer les dieux des anciens doivent leur consacrer autant des études sérieuses que l'encens ou des offrandes. Or, chez les académiques, il est de rigueur d'échanger les informations et les perspectives — pourquoi nous, les adeptes des dieux, ne devrions pas faire de même ? Jusqu'ici, l'internet manque un centre de ressources authentiques pour les adhérants des divinités de la Gaule bien que quelques sites, par exemple www.epona.net ou Bifröst, aient fourni des fondations importantes. La religion des Gaulois ayant un caractère public important, partageons publiquement le résultat de nos recherches.

Pour cette raison, tout commentaire constructif sera le très bienvenu.

Je m'intéresse surtout et avant tout aux Trévires, qui habitaient la jolie région du Luxembourg et de l'Allemagne mosellane, surtout autour de la métropole de Trèves. Une nation puissante lors de la Guerre des Gaules, les Trévires n'ont qu'augmenté leur importance sous le principat et le dominat, malgré les aléas des crises financières et invasions externes. Trèves sert brièvement de capitale à l'Empire gaulois, puis gagne sous Dioclétien et Constantin une des premières places parmi les villes de l'Empire romain. (Mille cinq cent ans plus tard, c'est de cette région que mon arrière-grand-père émigrera chercher de nouveaux horizons.)

Parmi les dieux les plus honorés chez les Trévires on doit dénombrer Mercure et Rosmerta, Lenus Mars et Ancamna, Jupiter Optimus Maximus et Junon la Reine, Apollon et Sirona, Intarabus, Diana, Epona, Ritona et autres. Leurs cultes s'étendaient dans la plupart des cas bien au-delà du territoire trévire, surtout dans le sud-ouest de l'Allemagne et le nord-est de la France. Alors j'espère que mes pensées seront utiles aux adeptes du panthéon gaulois hors le pays trévire aussi. D'ailleurs, il est faux d'imaginer que les Celtes ou les Gaulois aient été une société fermée, sans liens aux autres civilisations. En fait, nous savons qu'ils admiraient les Grecs, qu'ils ont emprunté des biens étrusques, qu'ils influaient les Germains ... et par la suite qu'ils ont adopté comme la leur l'identité romaine impériale. C'est dans le cadre de cette complexe réalité que nous devons procéder.

Comments